La légende d'Augustin le Marin...

LA LEGENDE D'AUGUSTIN LE MARIN

 

Il y a longtemps, très longtemps, dans un petit village de Bretagne vivait un vieil homme nommé Augustin Guethenoc.


Originaire de Josselin, il s’était établi dans un village des côtes armoricaines, et avait passé une grande partie de sa vie sur l’eau. La symbiose parfaite entre ce vieil homme et la mer était telle que tous ses amis l’avaient surnommé : Augustin le marin. 

Il partait souvent pour des semaines entières pêcher en mer. Il était très courageux, rien ne l'arrêterait, ni le froid, ni le vent, ni les tempêtes, ni la menace des pirates qui parfois s’attaquaient aux autres bateaux… Mais après tout, que possédait-il qui puisse susciter la convoitise, à part peut-être son vieux gréement et sa cargaison de poisson fraîchement pêché ? 

Non, la principale richesse d’Augustin était ses valeurs : le courage, la loyauté, l’amitié, le code de l’honneur, le sens de la famille. 


Il avait rencontré l’amour. Sa femme Anne le comblait. Mais il lui manquait toujours un je ne sais quoi.  Parfois, après un long voyage, Augustin ressentait la fatigue avait les jambes un peu lourdes et se plaignait toujours d’avoir des chaussettes trouées.


Couturière hors pair, sa femme Anne se mit à lui tricoter des chaussettes en renforçant les pointes et les talons, et en utilisant du coton peigné à longues fibres, pour une douceur maximale. Puis elle se mis à tisser les meilleures étoffes dans les plus beaux cotons et les plus belles laines, afin de confectionner des marinières et un bonnet court, qu’elle appela « miki », sans visière, arrivant au-dessus des oreilles, de telle sorte qu’il ne pouvait jamais s’envoler à la première rafale et qu’Augustin puisse toujours écouter le vent. 

Avec de telles chaussettes aux pieds, protégé par une marinière en coton interlock, et par un bonnet miki bien vissé sur sa tête, Augustin le marin se senti si bien dans sa peau, tellement protégé, que son courage, sa force, son assurance en furent décuplés. 

Et, surtout, son élégance ne passa pas inaperçue et provoqua l’admiration de tous. Dans toutes les escales où le vent le mena, dans tous les ports, marins et non marins voulaient s’habiller comme Augustin. Dans chaque bistrot du port, on ne parlait que de lui.

« Anne, voudrais-tu tricoter d’autres chaussettes et tisser d’autres marinières afin que mes amis puissent eux aussi être protégés avec autant d’élégance ? » demanda un jour Augustin à sa femme.

Anne se mit à l’ouvrage et les longues soirées d’hiver au coin du feu furent occupées à tricoter, tisser, coudre…. Elle ajouta aussi des motifs représentant les bateaux, objets de marine utilisés par Augustin, mais aussi les oiseaux qu’il rencontrait, les poissons qu’il pêchait, la mer, un bateau, la valeur d’un ami rencontré, l’emblème d’une région traversée, la nature, un animal


Le vent fit le reste…


Grâce à ses escales dans les ports bretons mais aussi dans les régions maritimes préférées d’Augustin, les Nations Celtes, la Vendée, le Pays Basque, la Normandie, les régions du Nord, du Sud, le succès fut total : tous les habitants s'arrachaient les chaussettes et vêtements. Ils étaient en vente dans les comptoirs maritimes, shipchandlers, magasins de vêtements marins de qualité, et la mode marine fut lancée….


De siècle en siècle, de génération en génération, les descendants d’Augustin Guethenoc transmirent cette légende, et à la fin du siècle dernier, la légende devient réalité. En 1996 la marque française Augustin est créée, de même que la maison de confiance éponyme, la sarl Augustin.

 

Aujourd’hui, les chaussettes, accessoires, et vêtements marins Augustin sont portés par des hommes et des femmes élégants, exigeants, soucieux de porter des vêtements solides et confortables. Ils veulent à leur tour, à la suite et en hommage à Augustin le marin, être les défenseurs des traditions et valeurs des régions maritimes.


Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Devenir Revendeur